Comment mener une veille juridique efficace ?

 

La veille juridique est une activité importante pour les professionnels du droit. En tant que bras droit des avocats, huissiers ou notaires, l’assistant.e juridique peut être amené.e à mener une veille juridique pour être à jour des nouveaux projets de lois et de l’activité jurisprudentielle de son secteur professionnel. 

 

Se tenir au courant de l’évolution des normes juridiques

 

La veille juridique permet de se tenir au courant de l’actualité du secteur du droit. Les outils numériques permettent de mettre en place une organisation de veille personnelle répondant de façon pertinente aux besoins des professionnels. 

 

En somme, elle leur permet de se tenir informés de l’évolution des normes juridiques afin didentifier les bonnes sources dinformations.

 

La documentation juridique 

La veille dans le domaine juridique va permettre de mettre le doigt sur les points importants de l’évolution du droit.

 

La documentation juridique distingue traditionnellement trois ensembles d'autorités décroissantes :

 

  • la législation;
  • la jurisprudence;
  • les commentaires.

 

 

Ces trois ensembles sont liés : les commentaires portent sur l'application (jurisprudence) de la législation. Une bonne information sur un sujet juridique particulier doit donc intégrer ces trois niveaux. D'où l'importance, avant le numérique, de publications à feuillets mobiles comme les jurisclasseurs.

 

Cependant, la veille déclenche souvent des recherches complémentaires pour éclairer ou compléter l'information récoltée. Certaines ressources peuvent par exemple être complétées par de la recherche documentaire en bibliothèque. 

 

La veille sur internet 

La numérisation de la documentation juridique permet de faciliter l'accès à l’information. Cependant, elle peut mettre le veilleur face à un risque de dispersion. En effet, la quantité d'information disponible instantanément sur Internet expose parfois à une sur- information. 

 

Il est donc primordial pour mener une bonne veille juridique d’apprendre à reconnaître les sources sûres.

 

Pour vos recherches, privilégiez les sites officiels gouvernementaux ou ceux dont vous êtes absolument sûr de la fiabilité. Les éditeurs historiques spécialisés en droit – Dalloz et LexisNexis par exemple – partagent une actualité juridique également fiable.

 

 

Ainsi, si elle est bien menée, la veille juridique peut être un avantage stratégique pour le cabinet dans lequel vous évoluez. En restant informé des dernières avancées du secteur du droit, vous vous assurerez d’anticiper lesévolutions législatives et réglementaires à venir afin de gagner du temps et de la légitimité au sein de votre structure.

 

 

Crédits photo : Bits and Splits sur stock.adobe.com