Interview de Catherine.C Diplômée de l’IJA - Promotion 2019/2020 

  • Pouvez-vous vous présenter en quelques mots (parcours, situation actuelle…) ?

 

Je m’appelle Catherine.C, j’ai 47 ans et j’ai souhaité me former au métier d’assistante juridique auprès de l’Institut Juridique d’Aquitaine afin de pouvoir évoluer professionnellement. Après une carrière de 10 ans dans le secteur du transport, je n’avais plus de possibilités d’évolution, moi qui ai toujours eu soif de connaissances et d’apprentissages. 

J’ai pris le temps de mûrir ce projet car je ne voulais pas me précipiter. Mes besoins en termes de formation ainsi que mon projet professionnel étant clairs, il me fallait trouver un établissement répondant à toutes mes attentes afin de ne pas me tromper.

J’ai souhaité reprendre mes études dans le domaine juridique car j’avais déjà travaillé dans un cabinet d’avocats et en gardais un bon souvenir. La richesse et les évolutions constantes du domaine juridique m’ont poussée à me spécialiser dans cette voie.

Lorsque je suis tombée sur le site internet de l’Institut Juridique d’Aquitaine, j’ai tout de suite trouvé leurs formations très sérieuses et complètes.

 

  • Comment sest déroulée votre formation auprès de lIJA ? 

 

Dans un premier temps, après l’acceptation de ma candidature, j’ai constitué un dossier afin d’ obtenir un financement auprès du dispositif « Transition Pro » en mai 2019, pour lequel j’ai très rapidement obtenu une réponse favorable.

Je me suis ensuite inscrite à la session de formation d’Assistante juridique en semi-présentiel de septembre 2019 et ai commencé à étudier les différents modules.

Dès mon entrée en formation, j’ai bénéficié d’un suivi à travers des entretiens skype très réguliers avec Mme Mariotte, co-directrice de l’Institut, qui m’a été d’un soutien incommensurable.

 

  • Que vous a apporté la formation dAssistant.e Juridique de lIJA ? 

 

Au fur et à mesure du déroulement de la formation, j’ai très vite compris qu’elle était vraiment très complète et que j’allais obtenir toutes les bases nécessaires à l’exercice de mon nouveau métier d’assistante juridique.

Lors des 3 jours de présentiel à l’Institut de Bordeaux, j’ai pu rencontrer toutes les stagiaires de ma promotion, ces échanges ont entrainé un réel soutien mutuel et une cohésion au sein du groupe.

 

  • Quel rôle a joué le stage dans votre insertion professionnelle ?


Concernant le stage, je n’ai eu aucune démarche à effectuer, l’équipe de l’Institut Juridique s’est chargée de tout et je n’ai eu qu’à me présenter à mon entretien. 

Mon stage s’est déroulé dans un cabinet d’avocats mais malheureusement, celui-ci a été interrompu au bout de 15 jours suite à l’annonce du confinement. 

En cette période très compliquée, la présence et l’accompagnement continus de Mme Mariotte m’ont motivée à dépasser ces obstacles et à continuer d’avancer en étudiant. 

Ce stage m’a été très bénéfique puisqu’il il m’a permis d’être sûre de la voie vers laquelle je souhaitais évoluer. Cette immersion professionnelle dans le domaine juridique m’a également permis de reprendre confiance en moi.

 

  • Quest-ce qui selon vous a fait la différence entre vous et un autre candidat sur le marché de lemploi ? 

 

À compter du jour où j’ai su que j’avais obtenu mon diplôme, j’ai entrepris mes démarches de recherche d’emploi pour un poste d’assistante juridique. J’ai très rapidement été convoquée à un entretien dans un cabinet de recouvrement.

Lors de cet entretien, j’ai pu m’appuyer sur mes connaissances acquises grâce à la formation de l’IJA (autant les cours théoriques que la méthode de travail, l’organisation…).

 

Lors de ma sélection, j’étais en concurrence avec des personnes ayant de l’expérience dans le domaine juridique mais ma candidature a tout de même été retenue. 

 

Je n’ai pas hésité à mettre en avant ma formation d’Assistant.e juridique auprès de l’IJA ainsi que l’obtention de mon diplôme en parallèle à mon activité professionnelle de l’époque. 

Grâce à cette formation, je suis devenue très méthodique et rigoureuse, et ces qualités sont indispensables pour une assistante juridique. 

 

  • Quels sont selon vous les points forts de la formation IJA ? 

 

Avec le recul, je constate que j’ai pu acquérir d’excellentes connaissances juridiques mais également des méthodes de travail et d’organisation grâce à cette formation. Aujourd’hui, je mets ces compétences en application dans l’exercice de mon métier et gère les dossiers qui me sont confiés avec aisance.

Par ailleurs, je constate que toutes les personnes qui ont suivi la même formation que moi ont rapidement trouvé un emploi d’assistante juridique.

 

  • La crise sanitaire a-t-elle freiné vos apprentissages et mis en péril l’obtention de votre diplôme d’assistante juridique ?

 

Alors que cette période de crise sanitaire aurait en effet pu mettre en péril ma formation et l’obtention de mon diplôme, tout a été mis en œuvre par l’Institut Juridique pour que nous ne soyons pas impactés dans nos apprentissages ni dans l’obtention de la certification. 

Les examens prévus initialement en juin 2020 ont été reportés en septembre 2020 et toute la promotion a eu conscience du travail d’adaptation fourni par l’équipe de l’Institut Juridique d’Aquitaine.

Suite au déconfinement, j’ai pu reprendre mon stage professionnel en cabinet d’avocats afin de pouvoir le valider. S’en sont suivies les révisions puis la préparation aux examens durant une période de 15 jours, avec l’accompagnement de l’ensemble des intervenants.

J’ai ensuite passé mes examens et obtenu ma certification d’Assistante juridique avec le soutien de l’équipe de l’IJA.

Je profite par ailleurs de cet échange pour remercier tous les intervenants et l’équipe de l’IJA mais également les filles de ma promotion. Cet accompagnement et ce soutien m’ont permis de  surmonter les difficultés liées à cette crise sanitaire.