Déconfinement : et si vous en profitiez pour prendre un nouveau départ ?

Depuis le 11 mai, notre pays a commencé sa phase de déconfinement. Même si la prudence reste de mise, les français ont pu retrouver peu à peu un goût de liberté retrouvée. Pour certains, cette période de confinement a été l’occasion d’une introspection et d’une volonté de changer profondément de mode de vie. 

 

C’est en retrouvant du temps avec soi-même que l’on peut se rendre compte de ce qui ne va plus dans notre quotidien et ce, notamment sur le plan professionnel. 

 

Prendre du temps pour réinventer son avenir professionnel 

 

Il est certain que nous n’allons pas sortir indemne de cette période de crise sanitaire que nous traversons encore aujourd’hui. Pour certains, cette période de confinement a permis une prise de conscience se traduisant parfois par un besoin de changement radical. Lorsque ce besoin d’un « ailleurs » professionnel se fait ressentir, il est alors temps de réfléchir à la possibilité d’une reconversion. 

 

Se poser les bonnes questions pour démarrer une reconversion professionnelle 

 

Aujourd’hui,  93 % des actifs ont déjà songé à faire une reconversion professionnelle ; 38 % d’entre eux ont franchi le cap tandis que plus de la moitié y aspire, d’après un sondage réalisé par le groupe AEF auprès de 2 083 actifs français âgés de 18 à 64 ans.

 

Si cette période de confinement vous a ouvert les yeux sur une baisse d’intérêt vis à vis de votre activité, il est peut-être temps pour vous de débuter les démarches menant à une reconversion professionnelle. Cette soif de changement peut être l’opportunité de vous réinventer et de prendre votre destin en main en décidant de ce que vous souhaitez réellement faire de votre vie. Pour être sûr de ne pas vous tromper, la réalisation d’un bilan professionnel vous permettra d’y voir plus clair sur vos compétences et les secteurs d’activité convenant au mieux à votre personnalité. 

 

Et pourquoi pas une formation à distance ?

 

Pour apprendre un nouveau métier, la formation à distance a l’avantage de vous permettre de maintenir une activité professionnelle et de ne pas bouleverser votre vie de famille tout en acquérant les compétences nécessaires à votre nouvelle profession. 

 

Différents dispositifs permettent également d’obtenir un diplôme ou une certification comme par exemple la VAEdont le principe est de faire reconnaître ses compétences professionnelles. 

 

Se former permet de gagner de nouvelles compétences pour passer d’un métier à un autre plus facilement. Elle fait donc partie des éléments les plus importants pour réussir sa reconversion.

 

À travers notre formation d’assistant.e juridique, nous permettons à nos apprenants de se former à un véritable métier en seulement 9 mois. L'IJA propose des formations en semi-présentiel ou à distance à des personnes, en reconversion professionnelle ou non, qui souhaitent s’orienter vers le métier d’assistant(e) juridique. Les formations sont enregistrées au RNCP niveau 5 (BAC+2)et sont éligibles au CPF.

 

Crédit photo : 

motortion sur stock.adobe.com