Notre accompagnement pour votre VAE

Avant de se lancer dans une démarche de VAE, et quel que soit votre choix, vous devez savoir que ce projet vous demandera un réel investissement personnel.

La loi du 5 mars 2014 consacre la pratique, en introduisant dans le Code du travail, un chapitre sur l’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience.

Deux possibilités s’offrent au candidat pour réaliser son projet de VAE :

  • Se faire accompagner par un professionnel de la VAE au sein de notre établissement
  • ou se préparer seul.

1 - Les objectifs de l’accompagnement : une aide facultative mais souvent indispensable.

L’accompagnement est une aide méthodologique que nous vous proposons pour constituer son dossier auprès du certificateur, pour préparer l’entretien avec le jury et, éventuellement, la mise en situation professionnelle. La loi ne prévoit aucune obligation, pour le candidat, en la matière. C’est une mesure facultative qui offre au candidat des chances supplémentaires d’aller jusqu’au bout de sa démarche.

2 - Les modalités d’accompagnement

Les modalités de réalisation de l’accompagnement sont déterminées par la charte suivante, qui  définit l’accompagnement en six étapes :

  • une réflexion approfondie permettant de resituer la demande de certification dans le projet professionnel et personnel du candidat ;
  • un retour sur le parcours du candidat : il lui est demandé de faire un inventaire de ses expériences salariées, non salariées et bénévoles. Il choisit avec l’accompagnateur celles qui sont les plus pertinentes par rapport au référentiel;
  • un entretien d’analyse descriptive des activités du candidat : les questions de l’accompagnateur permettent de décrire et expliciter, avec une précision suffisante, le contexte de ses activités et des procédures qu’il a mises en œuvre ;
  • une assistance à la description écrite des activités du candidat : celui-ci présente par écrit dans son dossier les activités qu’il a décrites oralement. A ce stade, les questions et les remarques de l’accompagnateur lui permettent d’atteindre le degré de précision attendu par le jury de validation. Cette étape peut aussi s’effectuer à distance (courriel, fax, etc.).
  • une préparation de l’entretien avec le jury : l’accompagnateur expose clairement le déroulement du jury et le type de questions qui pourront être posées au candidat au regard de son expérience. Il le prépare à la présentation orale et au développement de certains points de son expérience ;
  • et/ou, le cas échéant, une préparation à une mise en situation professionnelle : l’accompagnateur présente au candidat les conditions de cette mise en situation professionnelle notamment les moyens matériels qui seront mis à sa disposition ainsi que les critères d’évaluation.

Il peut s’agir d’entretiens individualisés, en présentiel ou par téléphone, de travaux en petits groupes, d’accompagnement à distance via une plate-forme collaborative ou sur skype...

3 - La durée d’un accompagnement

Elle dure en moyenne 24 heures. Elle peut être modulée en fonction :

  • des besoins spécifiques du candidat (repérage des compétences, aide à la rédaction, préparation à l’entretien...),
  • du statut du candidat (salarié, demandeur d’emploi...),
  • du niveau du diplôme visé,
  • de la prise en charge financière.