Le CPF

Depuis le 1er janvier 2015, le DIF n’existe plus et a été remplacé par le CPF.

Qu’est-ce que le CPF ?

Ainsi que son nom l’indique, ce compte est personnel. Il appartient donc au titulaire du compte de l’activer en allant sur le site suivant : www.moncompteformation.gouv.fr

Le CPF devient  centralisé, fixe les objectifs et fédère les financements. Les heures cumulées sont attachées à la personne et non à l’entreprise ou à l’employeur. Elles restent donc acquises en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d’emploi de son bénéficiaire.

Les formations accessibles et financées par le biais de CPF doivent figurer sur la liste des formations éligibles au CPF, vous permettant d’acquérir une qualification, une certification ce qui est le cas de la formation d’assistant( e) juridique délivrée par l’IJA

Qui est concerné par le CPF ?

Tous les  actifs, ainsi les salariés du secteur privé, les personnes sans emploi, inscrites ou non à Pôle Emploi ou encore les jeunes sortis du système scolaire obligatoire en recherche d’emploi.

Il est ouvert à toute personne âgée de plus de 16 ans (dérogation pour les jeunes de 15 ans ayant signé un contrat d’apprentissage).

Un salarié qui souhaite mobiliser son CPF en tout ou partie sur son temps de travail doit obtenir l’accord préalable de son employeur.

Si la formation se déroule hors du temps de travail, vous pouvez utiliser les heures  de votre compte personnel de formation sans en informer votre employeur. Dans ce cas, vous pouvez faire valider votre demande de formation par un conseiller en évolution professionnelle (opérateur CEP), de préférence un Fongecif si vous êtes salarié ou l’Apec si vous êtes cadre.

Comment votre CPF  est-il alimenté ?

Les heures sont inscrites automatiquement dans le compte d’heures. C’est vous qui disposez de ce crédit d’heures, quelle que soit votre situation : salarié, ou à la recherche d’emploi. Ces heures ne sont jamais perdues, même si votre situation change (changement d’employeur, par exemple) perte d’emploi.

L’alimentation de votre  compte se fait de la façon suivante :

Chaque année, lorsque vous êtes une personne salariée de droit privé, votre compte est crédité automatiquement en heures, par l’intermédiaire de la déclaration de votre employeur.

Les heures créditées au cours de l’année se calculent en fonction de votre temps de travail. L’inscription de ces heures s’effectue dans le courant du premier trimestre suivant l’année d’acquisition.

Dans le cas où votre contrat de travail ne comporte pas de notion d’heures travaillées, le calcul de vos droits se fait à partir du montant de votre rémunération.

Le nombre d’heures que vous allez acquérir varie en fonction de la durée de votre temps de travail.  Si vous travaillez à temps plein, vous allez acquérir 24 heures en 2015 (24 heures par an les cinq premières années, puis 12 heures par an les 2 ans et demi suivants). Si vous êtes à temps partiel, vous allez acquérir un nombre d’heures calculé, pour une année complète de présence, en proportion de votre temps de travail.

Est-ce que les heures de DIF antérieures à 2015 sont perdues ?  

Non, en effet, lors de la création de votre CPF en ligne, vous indiquez les heures de DIF cumulées et non consommées au 31/12/2014. Ces heures ne sont pas comptées dans les heures du CPF, elles sont en plus. Ces heures sont utilisables jusqu’au 31/12/2020. Votre employeur avait l’obligation de vous fournir ce décompte des heures DIF avant le 31/01/2015, demandez le !!

Si vous avez besoin de renseignements complémentaires, n'hésitez pas à nous contacter. 

Le congé individuel de formation (CIF)

Le Congé Individuel de Formation (CIF) consiste en une autorisation d’absence, validée par votre employeur, pour vous permettre de suivre une formation. A terme, le CIF permet à un salarié d’évoluer dans sa profession, de se reconvertir ou de valider une certification.

Si la formation se déroule sur le temps de travail, vous devez impérativement déposer une demande auprès de votre employeur. Il vous donnera sa réponse sur la période de formation et en fonction du type de formation, sur son contenu.

Vous devez adresser à votre employeur un courrier mentionnant la durée de votre formation ainsi que le nom de l’organisme, il a un délai de  30 jours pour vous donner sa réponse.

Votre dossier devra ensuite être soumis auprès de l ’OPACIF dont dépend votre entreprise pour demander une prise en charge (totale ou partielle) de vos frais de formation ainsi que de votre rémunération. 

Il existe également un CIF hors temps de travail : la formation hors temps de travail vous permet de suivre une formation à distance, dont les frais pédagogiques peuvent être pris en charge. Aucune autorisation d’absence ou validation de votre formation par correspondance n’est à demander à votre employeur. Il est souvent utilisé dans une démarche de VAE.

En revanche, vous devrez adresser votre dossier de demande de prise en charge des frais de formation à distance à l’OPACIF dont dépend votre entreprise ou votre employeur.

Pour financer la totalité des frais de formation, que vous soyez salarié ou à la recherche d’un emploi, il vous est possible d'obtenir des financements complémentaires.

  • Si vous bénéficiez d’une prise en charge partielle en tant que demandeur d’emploi, pensez à utiliser votre solde de DIF (avant 2020) et votre CPF.
  • Si le nombre d’heures inscrit à votre compte personnel de formation est inférieur au nombre d’heures total de la formation, vous pouvez rechercher des abondements en compléments d’heures ou opter pour un autre dispositif, tel que le CIF.
  • Attendre d’avoir cumulé un nombre plus important d’heures à votre compte, le plafond étant de 150 heures pour une formation
  • Demander à votre employeur de participer au financement de votre projet dans le cadre du plan de formation 
  • Abonder vous-même le montant restant du coût de la formation. A cet effet, nous bénéficions d’un partenariat avec le LCL qui vous propose un prêt étudiant sans limite d’âge avec un remboursement différé.