Les évolutions du métier d’assistant(e) juridique

Assistant(e) juridique est un métier recherché, indispensable au fonctionnement d’un cabinet juridique. Les compétences techniques et les tâches reliées à la fonction d’assistant(e) juridique ont aujourd’hui évolué notamment suite au boom des technologies de l’information et de la communication. Pour réussir à exercer ce métier en pleine mutation, la formation est plus que jamais nécessaire.

De nouveaux outils à maîtriser 

En complément de ses différentes attributions classiques : secrétariat, accueil des clients, préparation et suivi des dossiers… l’assistant(e) juridique doit aujourd’hui maîtriser les outils informatiques, bureautiques ainsi que les technologies de l’information et de la communication. Ces tâches demandent de la polyvalence et nécessitent la connaissance et l’utilisation d’outils collaboratifs conçus pour simplifier le quotidien de l’assistant(e) juridique. 

Une spécialisation de plus en plus appréciée des recruteurs

Le métier d’assistant(e) juridique requière désormais des compétences multiples et ce, notamment dans le domaine juridique où les cabinets d'avocats, études d'huissiers et de notaires ont du mal à recruter des assistant(e)s maîtrisant à la fois les techniques de secrétariat, le langage juridique et les procédures.

La formation d’assistant(e) juridique créée par l’Institut Juridique d’Aquitaine (IJA) à la demande des professionnels assurent un enseignement en parfaite adéquation avec les besoins du marchéet garantissent la maîtrise de l’ensemble des compétences professionnelles nécessaires à l’exercice du métier. Tous les enseignants de l’IJA sont des professionnels et un Conseil de perfectionnement se réunit 4 fois par an pour assurer l'adéquation pérenne des formations IJA au regard des évolutions de l’environnement professionnel.

Voir aussi : Assistant(e) juridique 3.0 : les clés pour réussir dans votre métier à l’ère du digital