Entreprise et salarié : gagnant-gagnant avec la VAE

La VAE (Valorisation des Acquis de l’Expérience) bénéficie à l’ensemble des acteurs de l’entreprise et peut être à l’initiative de l’employeur comme du salarié.

Bénéfices de la VAE pour le salarié

L’acquisition d’une certification par le biais de la VAE permet non seulement au salarié de sécuriser son parcours professionnel, d’évoluer au sein de son entreprise mais aussi de renforcer son employabilité.

La VAE procure une véritable satisfaction personnelle au salarié qui va augmenter sa qualification et sera alors davantage reconnu par son entourage et par son milieu professionnel.

Enjeux de la VAE pour l’entreprise

La VAE est une opportunité et un avantage stratégique pour l’entreprise. Ce dispositif permet à l’employeur de fidéliser ses salariés en reconnaissant et/ou en élevant leur niveau de qualification par l’obtention d’une certification professionnelle enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP*) et en optimisant le plan de formation de l’entreprise. 

Lorsqu’elle est à l’initiative de l’entreprise, la VAE pourra rentrer dans le cadre du Plan de formation ou de la Période de professionnalisation. Dans ce cas, la VAE pourra être mise en place avec l’accord du salarié, pendant ou en dehors de son temps de travail.

Ce qui change avec la « Loi travail »

La loi El Khomri, adoptée le 21 juillet 2016, comporte plusieurs mesures, parmi lesquelles la réduction de trois à un an de la durée minimale d’activité requise pour rendre éligible les demandes de VAE.

La « loi travail » impose également désormais que l’entretien professionnel avec le salarié comporte des informations relatives à la VAE. Les entreprises de plus de 50 salariés ont également la possibilité de promouvoir la VAE par un accord d’entreprise.

Aussi, « la durée du congé pour VAE pourra également être augmentée par convention ou accord collectif pour les salariés n’ayant pas atteint un niveau IV (Baccalauréat) de qualification, ou dont l’emploi est menacé par les évolutions économiques ou technologiques. »

Sources : www.journaldunet.com

www.travail-emploi.gouv.fr